RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
Google+
Google+
http://thetouristinparis.com/paris/fr/exposition-daho-laime-pop-a-philharmonie-de-paris/
SHARE
Pinterest
Pinterest
INSTAGRAM

En cette fin d’année 2017, c’est un peu l’année Etienne Daho. Un nouvel album, une annonce de concerts et donc une exposition à la Philharmonie de Paris pour l’artiste français toujours plus cool et séduisant, auprès des anciennes comme des nouvelles générations malgré ses 60 printemps.

Du 5 décembre 2017 au 29 avril 2018, le nouveau centre culturel du Parc de la Villette accueille ainsi cette exposition, associant photographie et musique: « Daho l’aime pop ».

Pour les amoureux de la French Pop

La personnalité et l’itinéraire musical d’Étienne Daho sont inséparables de l’histoire de la French Pop dont il a contribué à définir les contours. Auteur, compositeur, interprète et producteur, il a su incarner le renouveau moderne de la chanson française.

Intimiste et immersive, l’exposition retrace chronologiquement et subjectivement, en quelque 200 photographies d’artistes emblématiques, la trajectoire de 70 ans de chanson populaire à travers le regard sensible d’Étienne Daho. Sa voix unique guide le visiteur au cours d’une promenade musicale inédite.

Etienne Daho: « Cette expo ne sera pas un catalogue global de la pop française, mais un choix personnel de portraits d’artistes dont la trajectoire croise la mienne, soit ceux qui ont nourri mon inspiration et mon envie de devenir musicien, ceux qui ont accompagné ma route et ceux sur lesquels je souhaitais mettre de la lumière. »

C’est quoi la pop, Etienne Daho?

[Extrait de sa réponse du site de la Philharmonie]

« Dans le choix du titre « Daho l’aime pop », il y a une énigme. Que signifie le mot « pop » ? Lorsque j’étais enfant et adolescent, je ne me suis jamais préoccupé des genres et passais allègrement de la chanson populaire à l’underground, avec un même plaisir non coupable. Lorsque je connus mes premiers succès, pour échapper aux modèles dominants et à la rigidité sectaire du rock et de la variété, je m’auto-définis comme chanteur pop. Cela semblait m’offrir une zone de liberté qu’avaient défrichée certains de nos aînés. D’une manière générale, les « puristes » avaient tendance à considérer avec condescendance que la pop était essentiellement synonyme de plaisir hédoniste, de légèreté colorée et de compromission commerciale. Gainsbourg fut traité de vendu par ses pairs lorsqu’il explosa les codes et composa pour les yé-yé. Puis il fut sanctifié.

Nos aînés avaient bâti de belles fondations, fruits d’un hyper-métissage de la chanson française et des rythmiques anglo-saxonnes. Le swing de Trenet, le rock de Boris Vian ou la pop anglaise sophistiquée de Françoise Hardy permirent aux générations suivantes de se retrouver en zone libre. Aujourd’hui, la pop a des contours fluctuants et se moque des définitions. Elle dresse des ponts entre les différents univers musicaux. Elle décloisonne, brasse, métisse, réconcilie les genres et arrache les étiquettes. Délivrée de la rigidité des codes, toute une nouvelle génération hisse très haut le drapeau d’une pop décomplexée, vive, variée, foisonnante et libre.

C’est à cette belle créativité et à cette liberté que cette exposition rend hommage. »

Vos billets (9€)

Du mardi au jeudi : 12h00 – 18h00 / Vendredi : 12h00 – 20h00 / Samedi et dimanche : 10h00 – 20h00

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
Google+
Google+
http://thetouristinparis.com/paris/fr/exposition-daho-laime-pop-a-philharmonie-de-paris/
SHARE
Pinterest
Pinterest
INSTAGRAM

Quand:
Du 5 décembre 2017 au 29 avril 2018

Où: Philharmonie de Paris, Avenue Jean Jaurès, Paris, France
métro: Porte de Pantin (Ligne 5)